Mieux protéger les mineurs en ligne : la CNIL publie 8 recommandations !

21 juin 2021

Les jeunes publics développent des usages numériques massifs et de plus en plus précoces. Or ils sont plus vulnérables dans l’univers numérique car moins conscients des risques auxquels ils peuvent être exposés : ainsi selon l’association e-Enfance, plus de 40 % des enfants ont déjà été victimes de cyber violences et 7 % de cyberharcèlement.

 

 

 

consutation-droits-mineurs-visuel-seul.jpg

Face à cet enjeu de société important, la CNIL a mené depuis plusieurs mois une réflexion d’ensemble avec les acteurs concernés. Aujourd’hui, elle publie 8 recommandations qui s’adressent aux mineurs, mais également aux enseignants, aux éducateurs, aux parents ainsi qu’à tous les acteurs du numérique.

Avec ces recommandations, la CNIL poursuit un double objectif : parvenir à un équilibre entre la nécessaire protection des mineurs et leur désir légitime d’autonomie. Dans les prochains mois, la CNIL proposera des conseils pratiques et de nouvelles ressources pour les enseignants et les éducateurs, qui ont un rôle majeur à jouer dans l’accompagnement des enfants vers des usages numériques responsables.

 

DÉCOUVREZ LES 8 RECOMMANDATIONS DE LA CNIL

 

1 - Encadrer la capacité d’agir des mineurs en ligne

2 - Encourager les mineurs à exercer leurs droits

3 - Accompagner les parents dans l’éducation au numérique

4 - Rechercher le consentement d’un parent pour les mineurs de moins de 15 ans

5 - Promouvoir des outils de contrôle parental respectueux de la vie privée et de l’intérêt de l’enfant

6 - Renforcer l’information et les droits des mineurs par le design

7 - Vérifier l’âge de l’enfant et l’accord des parents dans le respect de sa vie privée

8 - Prévoir des garanties spécifiques pour protéger l’intérêt de l’enfant